Aller au contenu

 

La prévention des risques

Les gestes des premiers secours

Nous avons eu la chance d’avoir Patricia avec nous. Patricia est ambulancière en Belgique et avait auparavant exercé le métier d’infirmière.

Elle a proposé de venir au Soutien Scolaire et de montrer   aux enfants (et les quelques adultes présents en ont profité) ce qu’il convient de faire.

Elle leur a expliqué les bons gestes à avoir quand quelqu’un fait un malaise ou a un accident. Comment appeler les secours pour perdre le moins de temps possible et donc donner les informations utiles sur la personne et le lieu.

Elle leur a particulièrement parlé de la Position Latérale de Sécurité, et chacun est passé à la pratique avec un autre élève. Ils ont été vraiment très intéressés et chaque enfant voulait participer et poser des questions. Elle leur a bien expliqué aussi le massage cardiaque.

Elle leur a également parlé des brûlures, des plaies ouvertes etc… Comment pallier au plus pressé !

Nous étions bien évidemment aidés en cela par un traducteur francophone, en l’occurrence Mamdouh. Parfait dans l’exercice.

6 mois après, à l’occasion d’un autre séjour, Patricia est revenue et a constaté qu’un certain nombre d’enfants avait bien retenu l’essentiel. Et tous sont à nouveau passés à la pratique.

Patricia a ensuite réuni des mères pour parler des éventuelles blessures, des brûlures. Elles avaient beaucoup de questions et ont demandé quand elle reviendrait pour une autre séance.

 Ce sera pour fin 2022  et Patricia a prévu de leur parler notamment des problèmes survenant aux bébés.

Nous aimerions pouvoir leur montrer une ambulance. Les ambulances égyptiennes sont apparemment très bien équipées

Les pompiers au Soutien Scolaire

Les pompiers ont rencontré à deux reprises les jeunes du Soutien Scolaire, à 2 ans d’intervalle.

La dernière fois c’était en mars 2022.

Un jeune public très attentif qui posait de nombreuses questions et qui appréciait les « mises en situation ».

Les pompiers sont venus en uniforme, avec leur matériel. Pour les enfants, ils étaient impressionnants, et c’est ce qu’il fallait !

Ils ont expliqué les différentes formes de feux,  quels sont les gestes à adopter, notamment quand une personne brûle ! Il y a eu des démonstrations avec des enfants qui ont servi de cobayes.

Ils ont ensuite expliqué, et montré ce qu’il convenait de faire, et surtout de ne pas faire en cas d’électrocution.

Ils ont aussi montré comment ils préparent leur uniforme afin de pouvoir être opérationnels en quelques instants.

Ils leur ont fait noter dans les cartables le n° qu’il faut appeler en cas d’incendie et le n° d’appel pour les ambulances.

Les gestes anti Covid

  • Au Soutien Scolaire : les gestes-barrières

Haddeyya , depuis qu’on entendait parler du Covid, faisait des leçons sur l’hygiène aux enfants qui venaient au Soutien Scolaire.

Les cours se faisaient encore à la hadana.

A chaque séance chaque enfant devait expliquer les gestes barrières, comment il fallait se laver les mains, de façon très rigoureuse, et elle en profitait pour rappeler comment il fallait se laver le visage, le cou et les dents !

Quand les cours ont pu reprendre, nous avons pensé qu’il valait mieux éviter que les enfants du primaire ou du secondaire ne viennent dans la hadana, pour limiter les risques et nous avons dû trouver un nouveau lieu. Ce fut dans une cafeteria proche du Temple de Medinet Habou.

Là nous avons insisté auprès de Haddeyya pour que tous portent des masques et qu’il y ait une vraie distanciation sociale, ce qui, avouons-le n’a pas été très simple.

  • A la hadana

Pendant la période Covid, quand nous avons pu rouvrir la classe, les institutrices ont soigneusement veillé à l’hygiène des locaux. Elles ont porté des masques. Personne n’était autorisé à entrer dans l’école car il n’était pas possible de savoir si quelqu’un pouvait être contagieux.

La température de chaque enfant était prise à son arrivée et du gel hydroalcoolique était utilisé.

Tout leur avait été bien expliqué.

Nous avions mis un document pour les familles dans les cartables pour indiquer ce qu’il fallait faire. Mais comme certaines d’entre elles ne savent pas lire, le Dr Islam était venu parler aux mères à l’école pour préciser chaque chose, comme il l’avait fait juste avant la fermeture de l’école à cause du Covid.

Après bien des hésitations, les enseignantes se sont fait vacciner.

Dangers sur la route

Mais il n’y a pas que le Covid et les enseignantes expliquent aux enfants de la hadana qui rentrent seuls chez eux comment se comporter sur la route.

Nous avons prévu, si nous y parvenons,  des cours de code de la route pour les enfants du Soutien Scolaire , ou tout au moins  des conseils de comportement sur la route  car chaque jour des accidents viennent endeuiller les familles tant la circulation est chaotique…