Aller au contenu

POURQUOI CETTE ASSOCIATION ?

La photo n’a pas été choisie par hasard. La maison est bien rudimentaire. Pas d’eau courante mais des cruches en terre… On y est toujours bien reçu. Fatna  nous accueille avec un verre de karkadeh (fleur d’hibiscus) et son joli sourire. Une très bonne élève en maternelle.  Elle file  droit vers l’avenir!

 

Au cours de nos voyages en Egypte, nous avons constaté que même si des millions de touristes visitent tous les sites de Louxor, la pauvreté reste criante. Avec les enfants en première ligne bien sûr!

Se délecter des oeuvres que cette civilisation fabuleuse nous a laissées, est-ce une raison pour oublier l’Egypte d’aujourd’hui? Des enfants parfois malnutris et qui ne peuvent recevoir les soins dont ils auraient besoin…

Des familles peinent  à assumer la scolarité de leurs enfants. La manne touristique ne profite guère à ceux qui ne travaillent pas dans le tourisme.

Alors, nous avons pensé qu’il était préférable de voyager « utile » et nous avons eu envie de faire quelque chose  pour améliorer le sort des enfants et de leurs familles.  Nous avions la volonté, du temps, beaucoup d’amour pour ce pays,  mais tout cela  bien sûr ne suffisait pas : il nous fallait trouver les finances  qui sont le nerf de la guerre  pour  toute action. Aussi avons-nous  décidé de créer une association.   Association Loi 1901, d’intérêt général. Cela fait plus de 15 ans maintenant que nous  travaillons, que nous progressons. Que nos  actions évoluent avec toujours le même objectif.

Sans doute n’êtes-vous pas venu sur notre site par hasard. Vous  vous intéressez probablement  à ce beau pays et vous ne pouvez rester insensibles aux sourires et aux regards de tous ces enfants égyptiens.

L’EDUCATION seule pourra faire progresser la population villageoise en Haute-Egypte, et il y a tant à faire dans ce domaine !

L’EDUCATION POUR TOUS ET TOUTES, SANS DISTINCTION DE SEXE, DE CONFESSION ou D’ÂGE.

Alors nous travaillons sur l’éducation depuis la maternelle jusqu’à l’alphabétisation des femmes en passant par les classes primaires et secondaires.

 Sans oublier l’ éducation à la santé, l’apprentissage de l’anglais,  le sport, la découverte du patrimoine égyptien, le respect des animaux, la prévention des risques…