Août 2016

Nous pensons que ce que nous faisons est juste une goutte d’eau dans l’océan mais l’océan ne serait pas le même si cette goutte d’eau n’y avait été déposée.

(Mère Térésa)

 FATNA

FOSSE SEPTIQUE

PENSION FEMMES

ACE

HATCHEPSOUT

EL JORF ET HANDICAP

BURKINI : pas bien

FAMILLE ABU MUSTAFA

TAREK VOLE »

Pièce théâtre Palais de la culture

3 semaines, c’est long et c’est court…

3 semaines de vacances, c’est bon à prendre dans des contrées ensoleillées, mais quand il s’agit de courir par monts et par vaux, sur des routes cahoteuses dans une voiture crachouillante et sans clim ! (que voulez-vous, nous ne pouvons abandonner le taxi de la Marne de Mr Mohammed…, question de fidélité), c’est tou autre chose.

On sue sang et eau, mais heureusement plus eau que sang !

Notre maison est fort agréable, il est vrai, mais beaucoup plus à l’automne ou au printemps car en août les nuits sont bien trop chaudes…. Mais pas dans le sens second du terme.

C’est le thermomètre qui le dit !

 

Et nous radotons, et nous radotons mais, comment tirer des sourires de cette population qui ne sait plus comment envoyer les enfants à l’école, qui doit priver les enfants de tous les menus plaisirs.

Qui voit arriver la fête de l’aïd en même temps que la rentrée des classes, avec tous les frais que cela suppose….

Même les fonds de l’association n’ont jamais été aussi bas et nous nous demandons…. Comment ?

Mais cette fois nous venons vous parler de nous…

Vos adhésions et vos dons nous permettaient de faire vivre l’association, tout comme les manifestations et évènements que nous avions la possibilité d’organiser.

Nous  recevions également certaines subventions mais celles-ci sont de plus en plus difficiles à obtenir. Les communes ont vu leurs moyens sérieusement amputés.

C’est donc une mobilisation de tous les instants car nos moyens financiers sont de plus en plus réduits et cela devient inquiétant, il faut le dire.

Vous qui aimez Louxor, vous qui y veniez ou y venez encore, vous avez toujours répondu « présents ». Il nous faut maintenant mobiliser toutes nos énergies : il faudrait de nouveaux adhérents, de nouveaux soutiens. Alors si vous voulez nous aider, si vous voulez que nous puissions continuer à alphabétiser les femmes, à faire fonctionner notre école maternelle, nos cours de soutien scolaire, parlez-en autour de vous…

Regardez si  vous avez pensé à régler votre adhésion pour cette année. C’est très important pour nous. Nous n’aimons guère demander… mais il faut parfois savoir passer par-dessus ses réticences.

Quelle image est la plus pregnante cette fois

Jorf avec ses élèves atteints de handicaps dus à la consanguinité ?

La maman et son jeune garçon tombés dans la fosse d’aisance et rejoints par le papa ?

La crasse et la misère chez Abu M ?

Ou le plaisir des enfants d e nous retrouver, de découvrir Hatchepsout avec des petites menottes qui vous agrippent alors que vous souhaiteriez profiter d’un peu de fraîcheur

Ou le regard sur ces enfants friands ‘infirmations et de conseils pour éviter la maltraitance des animaux… Fatma change l’eau toutes les 1/2h et pourtant elle nous avait semblé « peu présente »

Ou notre artiste en herbe sur la scène du Palais de la culture.

Il n’est pas possible choisir, tant chaque image est prenante, bouleversante ou pleine d’espérance

 

Nous vous en offrons un bouquet et laissons à chacun

 

Très cordialement

Dominique Morlaas Baro